Vous avez du talent !

Dans mon enfance, j’ai une éducation où je suis allé au catéchisme.

J’ai appris à découvrir de nombreuses histoires de la Bible.

Une de ces histoires qui m’a particulièrement marqué à cette époque, vous la connaissez peut-être : c’est « la parabole des talents ». Je vais vous l’expliquer ci-dessous, mais tout d’abord je vais vous demander de laisser tomber vos aprioris et de poursuivre comme un enfant écoute une histoire. Lisez-cette histoire, mais surtout essayer de lire l’histoire et l’enseignement derrière l’histoire.

Oui dans la Bible il y a toujours des histoires derrières les histoires!

Par exemple : « On peut marcher sur l’eau si on a la bonne technique », non plus sérieusement !

Une parabole est une histoire, un conte, emprunté à la vie dont le but est la leçon à en tirer. Un peu comme les fables de La Fontaine qui racontent une histoire et se terminent par : « la morale de cette histoire est que… ».

Le talent dans l’Antiquité c’était une monnaie. Ce talent a fait couler beaucoup d’encre. Sur Google le terme est utilisé environ 776 000 000 fois. On est parti d’une valeur monétaire, le terme c’est transformé pour en faire une valeur humaine.

Donc dans la Grèce antique, le talent était une monnaie. Selon les historiens, c’était une pièce de monnaie en métal d’environ 30 kilos! Je vous laisse imaginer la taille des portefeuilles de l’époque!

Pour en venir à notre histoire :

C’est l’histoire d’un maître de maison qui s’en va en voyage et qui appelle trois de ses serviteurs avant de s’en aller. Il leur dit : -« écoutez, je dois m’absenter pour un long voyage. Je vais vous confier de l’argent selon, ce que j’estime être dans vos capacités. Je veux que vous fassiez fructifier cet argent  pour que quand je revienne  je sois fier de vous. » il appelle le premier serviteur et lui dit : -« Voilà je te remets cinq talents, fait du mieux avec cette somme ». L’homme prend ses talents et se met immédiatement au travail.

Au deuxième il lui confie deux talents, au troisième il lui confie un talent.  Il leur dit avant de partir -« bon courage! ».

Quand le maître de maison reviens de son voyage, il convoque les trois serviteurs, impatients de voir comment ils ont fait fructifier les talents. Le premier serviteur arrive pleins d’enthousiasmes et dit : -« Écoute Maître, avec tes cinq talents je sais que tu es quelqu’un qui aime les choses de concrètes, je suis allé, j’ai acheté, j’ai revendu, encore et encore. J’ai investi au maximum que je pouvais. Aujourd’hui je te donne dix talents, soit cinq de plus que ton investissement initial ». Le maître de maison, heureux le félicite et organise une fête pour lui.

Le deuxième serviteur arrive pleins d’enthousiasmes et dit : -« Écoute maître, avec tes deux talents je sais que tu es quelqu’un qui aime les choses concrètes, je suis allé, j’ai acheté, j’ai revendu, encore et encore. J’ai investi au maximum que je pouvais. Aujourd’hui je te donne quatre talents, soit deux de plus que ton investissement initial, j’ai doublé ce que tu m’as confié! ». Le maître de maison, heureux organise également une fête pour le deuxième serviteur.

Impatient de découvrir ce que son troisième serviteur aura fait de son argent, il le convoque et lui demande ce qu’il a fait de son argent.

Le troisième arrive et lui dit : -« bon, je sais que tu es extrêmement exigeant sur tout ce qui concerne l’argent, j’ai eu peur de te décevoir et de perdre ce talent que tu m’as confié.  J’ai Appliqué la bonne vieille recette de Mère-Grand, « un tien vaut mieux que deux tu l’auras »Je l’ai enroulé dans un linge propre et je suis allé l’enterré dans mon jardin à l’abri des voleurs! Là je viens d’aller le déterrer. Voici ton talent. » Le maître de maison, furieux dit : –«  Il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. » Il le jeta dehors.

Vous allez me dire, que ce n’est pas juste! Et pourquoi à la base on n’a pas  donné la même somme à tout le monde! Dans l’histoire on dit que chacun a reçu selon ses capacités. C’est-à-dire que le maître de maison avait déjà en tête qui avait plus de chances de lui rapporter d’avantage.

Maintenant, remettez votre casquette pour passer à l’action, on va aller chercher l’histoire derrière l’histoire.

Il y a plusieurs choses à retenir :

1- la vie est injuste à la base, chacun reçois des choses différentes les uns des autres. Vous allez vous présenter à un entretien d’embauche, vous allez ramer pour faire la différence. Puis un candidat arrive avec une aisance déconcertante c’est un fils à papa et il est en plus pistonné pour ce poste. C’est injuste, mais c’est comme ça. Vous pouvez vous plaindre, ou vous battre pour démontrer que vos capacités, votre talent est supérieur à celui-là.

2- Il y a des personnes qui naissent avec de nombreux talents, qui réussissent dans pratiquement tous les domaines. D’autres qui n’en ont qu’un ou deux. On ne doit pas comparer ses talents aux talents des autres. Chacun a ses propres talents qu’il doit entretenir et développer.

Le deuxième serviteur pourrait dire que c’est injuste qu’il aurait pu avoir d’avantage. Mais si le maître de maison repars, il est certain qu’il lui sera confié des talents en plus.

Il y a dans chacun de nous des talents  inexploités.  Vous devez chercher vos talents et les mettre en valeur même si cela est risqué.

Dans une entreprise, votre responsable peut vous confier des tâches selon vos capacités. Soit vous fournissez un effort au-delà de ce qui est demandé et vous vous engagez pleinement dans votre travail. Soit vous vous contentez du minimum et faites uniquement le travail demandé, voir moins. Votre engagement ne peut pas passer inaperçu, à force de persévérance vous pourrez prétendre à une promotion ou peut-être même à une augmentation.

Ce qui s’applique dans votre vie professionnelle, s’applique également dans votre vie privée. Quel degré d’engagement avez-vous pour votre couple, vos enfants, votre famille? Est-ce que quand vous rentrez du travail, vous ramenez vos soucis à la maison? Vous avez passé une mauvaise journée et cela se ressent sur votre caractère. Non laissez sur le pas de la porte votre travail et soyez entièrement consacré aux vôtres.

Faites fructifier vos talents, de les développer et non d’enterrer ses capacités, ses possibilités, ses dons.

Soyez engagé à 200% dans toutes les sphères de votre vie, laissez s’exprimer les talents qui sommeillent en vous.


Vous pouvez lire le texte original ici


On grandit ensemble

Sebastien

 


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour faire passer le message, en cliquant sur les liens ci-dessous.

Participez également à la conversation en laissant un commentaire pour partager votre opinion et apporter votre point de vue.

 Crédits photos  : LunarSeaArt et Free-Photos
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.