Podcast : Comment avoir une organisation béton ? épisode 2 “La gestion du temps”

Bonjour ! Voici un nouveau podcast. Toujours dans la série sur “Comment avoir une organisation béton?”. Cette semaine je vous parle de la thématique sur la gestion du temps. Il y’a beaucoup à dire sur la gestion du temps, j’y reviendrai certainement très prochainement dans de futurs articles, le sujet étant  tellement vaste.

 

Transcription texte :

Bienvenue dans ce nouveau podcast ! Cette semaine, nous continuons sur “Comment avoir une organisation béton. J’ai choisi la thématique de la gestion du temps. Pourquoi la gestion du temps ? Que ce soit à la maison, au travail … peu importe, il y a tellement de choses à faire, tellement de livres intéressants à lire, tellement de blogs instructifs à suivre… (et là je parle forcément de mes atouts pro.com 😉 ) qu’il est difficile de rester concentré sur son travail. Il est très facile de laisser filer les journées et de ne pas avancer sur ses tâches.

Les méthodes dont je vais vous parler maintenant , je les appliques dans mon travail et dans mon environnement de tous les jours. Ces outils me permettent de rester concentré et d’avancer coûte que coûte vers mes objectifs.

Vous connaissez peut être ces outils mais comme d’habitude, il ne suffit pas de connaître, il faut aussi agir et donc en l’occurrence appliquer ces méthodes de manière quotidienne pour progresser dans la gestion du temps. Ces outils permettent d’optimiser le temps car c’est une ressource qui n’est pas extensible, l’idée est donc d’en faire le plus possible dans le temps qui nous est imparti.

Comme disait souvent un de mes coachs : « Etre productif ce n’est pas compliqué, ce qui est difficile c’est de l’être tous les jours… »

La méthode des grosses pierres

Dans quelques instants, je vais vous parler de la méthode des grosses pierres, mais avant pour illustrer cette méthode je vais vous expliquer une histoire que j’ai découvert dans une séance de coaching que j’ai eu il y a quelques temps.

Imaginez-vous, nous sommes dans un Parc, je vous rencontre et je vous donne, (attention accrochez-vous bien)  la somme de 50 000 € en différentes coupures de 5 €, 10 €, 20 €, 50 €, 100 €, 200€ et 500 €. Malheureusement pendant que je vous donne cette somme, je suis quelqu’un de très maladroit, une grande bourrasque arrive et fait voler les billets de toutes parts.

Les billets sont maintenant de partout, sur le sol, contre les arbres, dans les buissons, dans les airs… Je vous donne maintenant 15 secondes pour ramasser le maximum de billets.

Il va y avoir trois types de réactions, qui vont engendrer 3 groupes :

1er groupe : Ceux qui vont se précipiter sur les billets les plus proches et qui vont ramasser le maximum de billets autour d’eux.

2ème groupe : Ceux qui vont se dire, non moi je veux ramasser les gros billets, ils vont donc se concentrer sur les billets de 100€, 200€ et 500 € mais qui vont quand même se laisser distraire sur le chemin et ramasser des petits billets.

3ème groupe : Ceux qui vont se concentrer uniquement sur les billets de 200 € et 500 €.

A votre avis, quel groupe va ramener le plus d’argent ?

Evidemment il s’agit du 3ème groupe !

Comment appliquer cela dans notre quotidien ?

Il s’agit simplement de déterminer quelles sont les tâches les plus importantes pour vous, celles qui feront le plus avancer le business, les tâches un peu moins importantes et les tâches secondaires… Une fois cette hiérarchie en place, il faut commencer par faire les tâches primordiales ensuite, les tâches un peu moins importantes et pour finir si il vous reste du temps, les tâches peu importantes.

Cela peut paraître, bête ou enfantin, mais en vérité, peu de personnes prennent le temps de préparer leurs journées, ou leur plan d’action pour arriver à leurs objectifs et prennent les tâches comme elles viennent sous la main (le 1er groupe dans l’histoire). C’est évidemment beaucoup plus simple mais les résultats obtenus seront diamétralement opposés.

Maintenant je vais vous parler de la méthode des grosses pierres

L’origine de cette méthode est incertaine, on l’attribue à un professeur de management.

À la surprise générale, le professeur qui donnait ce cours, sortit de son bureau un seau qui représentait une journée ainsi que de grosses pierres qu’il déposa sur la table. Puis, lentement, il commença à remplir le seau avec les grosses pierres, celles-ci représentent les actions les plus importantes. Il les plaça une après l’autre jusqu’à ce qu’il ne puisse plus en rajouter. Alors, il leva la tête et demanda à son auditoire : « Est-ce que le seau est plein ? »

Les élèves se regardèrent un instant, décontenancés, et répondirent par l’affirmative, mais le professeur leur rétorqua qu’ils se trompaient. Et comme pour illustrer ses propos, il piocha un sac de cailloux et se mit à répéter l’opération. Ceux-ci représentent les affaires courantes. Lorsqu’il eut fini, il demanda à nouveau : « Est-ce que le bocal est plein ? »

Prudent, l’auditoire qui commençait à comprendre le manège du vieil homme répondit : « Probablement pas.

— Bien, commenta le professeur. »
Et le sable qu’il ajouta dans le bocal vint se loger dans les interstices. Celui-ci représente les futilités. Mais ce n’était pas fini : « Est-ce que le bocal est plein ?
— Non ! clama cette fois l’assemblée. »
Ravi de l’effet de sa démonstration, le professeur ramassa une bouteille de bière dont il déversa le contenu dans le bocal.
Puis, lentement, il vint se placer face aux élèves et dit :
« cette fois-ci le seau est plein ».
« Quel est le sens de cette expérience ? »
L’un de ses élèves se hasarda : « En définitive, même si notre agenda est déjà rempli, nous pouvons toujours trouver de la place pour faire d’autres choses ? »
Le professeur secoua la tête : « Non, dit-il, la morale de cette histoire c’est que si vous ne mettez pas les grosses pierres en premier alors vous n’aurez plus de place pour les mettre par la suite. » Si vous commencez par remplir votre seau par les futilités (Facebook, Twitter, Snapchat, flâner sur internet, lire un livre, écouter des discussion, la télévision…) vous ne pourrez plus faire les actions importantes et les affaires courantes.
Concrètement, comment procéder ?
Chaque semaine, prenez votre agenda et listez « les grosses pierres » c’est-à-dire les actions les plus importantes. Celles-ci sont toutes les actions qui vont jalonner pour atteindre votre objectif. Mettez la priorité aux priorités. Prenez votre agenda est inscrivez-y dedans ce qui est prioritaire. Ces grosses pierres ne doivent être déplacées sous aucun prétexte, sauf en cas d’extrême nécessité. Alors je prends l’exemple pour quelqu’un qui est en recherche d’emploi:

Lundi matin de 8 h à 9 h, lire et sauvegarder les annonces d’emploi.

Mardi de 8h à 10h envoi de candidatures

Mercredi de 8h à 12h candidatures spontanées, etc….
Que faire dans votre journée ? Vous n’avez pas que votre recherche d’emploi !
Il y a aussi les affaires courantes, les cailloux, ce sont tout ce que vous ne pouvez éviter de faire dans une journée. Ménage, lessive, se doucher, aller chercher les enfants à l’école, les repas…

Noter tout dans votre agenda!
Et la bière !!! Vous l’avez oublié ? Elle est simplement là pour vous rappeler que peu importe le temps que vous passez pour atteindre vos objectifs. Garder toujours du temps pour boire une bonne bière (avec modération) avec ceux qui vous sont chers. Gardez du temps, pour votre famille, vos amis…


Merci d’avoir suivi ce podcast, n’hésitez pas à laisser un commentaire 😉

On grandit ensemble !

Sebastien


 

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.