Madonna BUDER, Iron Nun et la jeunesse éternelle

Née le 24 juillet 1930 à Saint Louis dans le Missouri aux États-Unis, Madonna Buder, est surnommée aujourd’hui “Iron Nun” (La None de Fer) ou récemment Baptisée « Unlimited Youth » (Jeunesse Éternelle).

Elle a fait ses études à l’académie de la visitation de Saint Louis, une école catholique romaine. Elle fréquente ensuite l’université Washington de Saint Louis. Elle entre ensuite au couvent à l’âge de 23 ans.

A l’âge de 48 ans, alors qu’elle a un physique “assez bien portant”, le Père Jean lui dit qu’il serait bon pour son corps et son esprit de faire un peu d’activité sportive. Madonna n’était pas certaine que cela était fait pour elle. La discussion avec le Père jean la travailla pendant la nuit et ne réussit pas à dormir. Elle se procura une paire de baskets et se mit à marcher. Au début ce fut qu’une dizaine de mètres, puis petit à petit, elle augmenta la distance. Un jour, elle ne sait pas pourquoi, elle se mit à courir. Elle se dit : -” Je ne sais pas si c’est fait pour moi ! Je suis la seule none à faire cela. Que vont dire les gens en me voyant ainsi ?” Elle décida d’en discuter avec le Père Jean qui l’encouragea à persévérer dans ses efforts. Elle intensifia alors ses séances de footing. Le Père Jean lui dit : ” Ma soeur, je souhaite que certains de prêtres fassent la même chose que vous ! Vous êtes un exemple ici !” Elle se dit que courir c’est bien beau, mais moi je veux courir pour un but. Elle s’engagea dans une course défendant la cause de la sclérose en plaques. Des milliers de questions lui traversèrent l’esprit, alors qu’elle se découragea, le Père Jean lui donna sa bénédiction. Alors que cela ne faisait que cinq semaines qu’elle avait commencé à courir, elle s’aligna sur la ligne de départ. 13 kilomètres l’attendaient. Cela lui faisait terriblement peur, le seul endroit où elle avait l’habitude de courir était le terrain de tennis du couvent. Après avoir avalée les 13 kilomètres, Madonna franchie fièrement la ligne d’arrivée.

 

Suite à cette première course, notre none rejoins un groupe avec lequel elle pu courir et trouver la motivation nécessaire pour poursuivre. Ensemble ils coururent de nombreuses courses.

Un jour, un des membres de son groupe lui dit qu’il allait courir un triathlon. Elle se dit : “C’est une blague ? D’abord, la natation, avec tous ces gens, je risque la claustrophobie ! Si je survie, il y a l’épreuve du vélo ! Comment pourrais-je rester assise aussi longtemps ? Ensuite, un marathon ! Admettons que je ne sois pas encore dans une ambulance, 42 kilomètres, c’est beaucoup plus que ce que je n’ai jamais fait. C’est l’idée la plus folle que l’on ne m’aie jamais dit, c’est impossible.”

 

A l’age de 52 ans, Madonna Buder, couru son premier triathlon à Banbridge en Irlande, en 1982. Celui-ci fut très éprouvant. Les conditions climatiques étaient rudent, à l’époque il n’y avait pas de combinaisons pour la natation, l’eau était particulièrement froide. Elle n’avait pas de vélo quelques heures avant le début de la course. Elle en obtint un par le biais d’un généreux donateur qui l’avait acheté quelques instants plutôt à une vente aux enchères organisée par la police. C’était un modèle pour homme. Malgré les innombrables difficultés, elle boucla son premier triathlon.

A l’âge de 55 ans, les soeurs de “bons pasteurs” l’envoyèrent en repos sur l’ile de Hawaï. Alors qu’elle était dans le hall de son hôtel, elle vit une affiche promouvant l’Iron Man, l’un des triathlons les plus difficiles au monde. D’une distance totale de 226 kilomètres (140,6 miles), une compétition Ironman, « homme de fer » en français, est une course multi-disciplinaire consistant à enchaîner 3,8 kilomètres de natation, 180,2 kilomètres de cyclisme puis un marathon de 42,195 kilomètres. Naïvement, elle s’inscrit à cette compétition. Elle termina la course.

Année après année, elle se réinscrit à cette compétition. Une année, alors qu’elle terminait la natation, elle avalait les kilomètres sur son vélo. Les conditions météorologiques étaient particulièrement éprouvante, il y avait beaucoup de vent. A l‘approche d’un col, à la sortie d’un virage, une bourrasque de vent déstabilisa Madonna et l’emporta dans le fossé. Sonné par la chute, elle devra abandonner la course. Le bilan sera particulièrement lourd, elle s’est brisée le bassin.

L’année suivante, après des mois de rééducation, elle tentera de se réinscrire à l’Iron Man. Les organisateurs lui refuseront son inscription, lui expliquant que cela est désormais impossible à la vue de son âge. Impossible n’étant qu’une opinion, plus déterminée que jamais, elle fera sa course en dehors de la course, c’est-à-dire le long du parcours. Les journalistes n’auront d‘yeux que pour elle, toutes les caméras seront braquées sur elle. L’année suivante, les organisateurs créeront une catégorie spécifique à son âge.

 

A ce jour, Soeur Madonna Buder, surnommée “Iron Nun” a courue pas loin de 45 Iron Man. A l‘âge de 86 ans, elle détient le record du monde de sa catégorie avec un chrono de 16h32 minutes, un record qui tient toujours.

Malgré quelques déconvenues au cours de sa carrière sportive, peu importe : -” le seul échec est de ne pas essayer, car le seul fait d’essayer est déjà un succès en soi” a-t-elle l’habitude de dire. Quant à son endurance, elle l’attribue au fait de “savoir écouter son corps” et à “son esprit toujours positif”.

En 2016, le géant de l’équipementier Nike, lance une campagne publicitaire avec un clip “Youth Unlimited” avec comme actrice Madonna Buder.

 


A la prochaine

Sebastien

 


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour faire passer le message, en cliquant sur les liens ci-dessous.

Participez également à la conversation en laissant un commentaire pour partager votre opinion et apporter votre point de vue.

 Crédits photos et vidéos : okchicas – Youtube
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.