Le temps … ami ou ennemi ?

 

Le temps est fait pour être dompté. Qui n’a jamais entendu ces adages : le temps c’est de l’argent, il faut donner du temps au temps, le temps adoucit tout … Le temps a fait couler beaucoup d’encre depuis de nombreux siècles. La perception du temps peut être différente selon  les situations que l’on vit. Vous êtes vous déjà retrouvé en compagnie de gens que vous appréciez et avez eu le sentiment que le temps passe vite? Ou à l’inverse lors de vos séances de bricolage en vous mettant un coup de marteau sur le doigt, le temps parait éternel avec la douleur! Je ne suis pas un professionnel de la gestion du temps, nombreux conférenciers passent des heures à étudier le temps. Pourquoi la gestion du temps est elle importante dans notre vie privé et professionnelle?

Imaginez que tous les jours votre compte bancaire soit créditer  de 86400 €. Ce serait merveilleux, n’est-ce pas ? Attention, il y a deux conditions pour pouvoir en bénéficier.

1ère condition : l’argent est disponible uniquement une seule journée, vous devez dépenser cet argent avant minuit. Chaque jour votre  compte est crédité, ce qui n’est pas dépensé le soir disparaît.

2ème condition: la banque a le pouvoir  d’interrompre le « jeu » à tout moment sans préavis.

Que feriez-vous de cet argent ?

Le dépenseriez vous? J’imagine que chaque euros serait minutieusement dépensé ? Puisque vous ne pouvez pas l’économiser, c’est impossible. Chaque euro vous permettrait d’apporter du bonheur pour vous-même et vos proches n’est-ce pas?

Ce serait merveilleux non?

Si je vous disais que cette banque magique existe! Elle nous offre mieux que de l’argent, elle nous offre du temps!

Tous les jours, la vie nous offre 86400 secondes de vie pour la journée. Lorsque nous nous couchons, il n’y a pas de report. Chaque seconde non utilisée pour la réalisation de nos objectifs est irrémédiablement perdue… Hier est passé et ne sera plus jamais! Chaque jour la magie de la vie recommence. Chaque matin nous sommes crédités de 86400 secondes. La vie est dure et peut s’interrompre à tout moment, sans prévenir.

Alors comment allez-vous  utiliser ces 86400 secondes quotidiennes?

Comment optimiser son temps?

Comment font tous ces gens qui ont l’impression d’optimiser au maximum leurs journées? Quel est leur secret?

La plupart des gens ont l’impression de subir leurs journées, leur vie, de ne pas avoir le choix, d’être contraint de …

Il y a deux caps à franchir:

1er cap : Dans la vie nous avons toujours le choix.

Que ces choix soient difficile ou contraignant. Le premier choix à mette en place c’est de sortir de la dépendance à l’urgence. Qui a déjà regardé son smartphone après une notification ? Décroché dès que le téléphone sonne, répondu à un mail dès que l’on le reçoit? Beaucoup de gens sont comme des pompiers. Il y a un feu, on l’éteint. C’est de la réactivité. Quand un collègue vous demande : « hey Jacques ! Tu peux m’accorder une seconde de ton temps ? Bien sûr j’arrive tout de suite ! ». On dit oui à tout ! À la famille, aux amis, au collègues, à l’environnement, au téléphone qui sonne. Ça c’est la majorité des gens de répondre à l’urgence!

 

 

 

 

2ème cap : travaillez sur vos choix à vous !

Pour cela utilisez non pas la montre, mais la boussole. La montre = répondre à l’urgence. La boussole = garder son cap. La boussole = Le téléphone sonne, je réponds quand j’estime que c’est le bon moment. Ce n’est pas forcément le bon moment tout de suite pour décrocher le téléphone. Ce n’est pas important de prendre une direction que l’on m’impose.

Les gens n’ont pas un problème de temps. Les gens ont un problème de choix, de direction, de connaissance de soi. Qu’est-ce que je veux vraiment ?

A la fin de la journée, qu’est-ce qui nous donne le sentiment d’être rempli, accompli, d’être bien dans ses baskets ? Qu’est-ce qui donne l’impression d’avoir avancé, d’avoir passé une journée pleine de sens ?

C’est d’avoir choisi ce que l’on a fait !

Voilà pourquoi la gestion du temps n’a pas de sens. On doit choisir son temps. On doit utiliser la boussole pour diriger sa vie. On ne gère pas le temps, on gère ses priorités.

Ne soyez plus dépendant de l’horloge, du téléphone qui sonne, de cette urgence. La plupart des gens sont accrocs à l’urgence. On a l’impression d’être plus productif dans l’urgence. C’est faux !

Pourquoi aimons-nous autant l’urgence ?

Il y a une fausse sensation de contrôle, de progression, de plaisir, de stimulation, de priorités.

Apprenez à trouver vos priorités, ce qui fait du sens  pour vous et oublier la dépendance à l’urgence.

On grandit ensemble

Sebastien

 


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour faire passer le message, en cliquant sur les liens ci-dessous.

Participez également à la conversation en laissant un commentaire pour partager votre opinion et apporter votre point de vue.

 Crédits photos  : Info254 et Skeeze
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.