Comment un faucon nous apprends à gérer notre colère ?

Un fauconnier voyageait sur son cheval avec son faucon sur son bras droit.

Son faucon était dressé pour chasser et il lui a fallu de longues années pour le dresser.

L’homme fait une pause près d’une source pour boire et faire boire son cheval en aval de la source.

Une source magnifique qui coulait le long de la montagne.

Le faucon (pendant ce temps) volait en rond en amont de la source en haut de la montagne.

Le fauconnier se baisse, prend un gobelet, le remplit d’eau et amène l’eau à sa bouche quand tout à coup, le faucon fonce sur lui et renverse le gobelet… empêchant l’homme de boire.

L’homme se met colère, crie après le faucon et reprend de l’eau.

Au moment de boire, le faucon descend à toute vitesse et renverse à nouveau le gobelet.

Le fauconnier se met encore plus en colère et dit d’un ton menaçant et autoritaire :

— ” la prochaine fois que tu fais cela, je te tue ».

L’homme reprend une 3ème fois de l’eau et le faucon agit de la même façon.

Alors rempli de fureur, le fauconnier tue son faucon.

Puis, la colère passée (souvent nous réfléchissons après avoir agi), il se dit : « Mais pourquoi mon faucon a-t-il agi ainsi? ”

Le fauconnier à l’idée de  monter au sommet de la montagne, en amont de la source et que voit-il…

Un serpent mort pourrissant l’eau de la source

Si le faucon n’avait pas renversé plusieurs fois le gobelet d’eau, l’homme serait mort empoisonné

Le faucon a sauvé la vie du fauconnier

Une leçon apparaît dans cette histoire vraie : le fauconnier a eu la patience de dresser son faucon pendant des années, mais je crois qu’il lui manquait quelques années encore pour dompter… sa colère

Souvent nous agissons sous l’impulsivité et le regrettons ensuite. Que ce soit un collègue qui nous sort par les oreilles, ses enfants à qui on répètent inlassablement les mêmes choses (quand est-ce qu’ils comprendront que XXX?), certains s’emportent sur la route et manque de patience dans les embouteillages…

Mais qu’est-ce que la colère ?

La colère est certainement une émotion psychologique, mais elle peut aussi être physiologique et entrainer des réactions chimiques dans votre cerveau. Lorsque vous êtes en colère, votre complexe amygdalien, le centre de traitement des émotions, envoie des signaux de détresse à votre hypothalamus qui envoie à son tour de l’adrénaline dans le système nerveux autonome à travers le système nerveux sympathique vers les glandes surrénales qui vont alors pomper l’adrénaline dans le reste de votre corps. L’adrénaline permet à votre corps de se préparer à une menace, en faisant augmenter les battements cardiaques et en aiguisant vos sens.

  • Ce processus aide à un objectif biologique (vous préparer à vous battre ou à prendre la fuite), mais si vous avez un problème de colère, votre seuil de tolérance qui déclenche cette réponse physiologique peut être trop bas (par exemple, si vous vous mettez en colère parce qu’un de vos collègues met la musique trop fort).

Pourquoi vous DEVEZ éviter de vous mettre en colère ?

Dans l’énervement et la colère, nous perdons notre capacité de discernement. Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont.

La communication devient difficile et dangereuse…

Que peut-il vous arriver quand vous êtes en colère ?

Il peut vous arriver ces 4 choses :

1. Vous risquez de dire ou faire des choses que vous pourriez regretter plus tard (des critiques, des accusations). Et après coup, vous diriez ceci:« Ce n’est pas moi qui ai dit ça… » ou « j’étais sous le coup de l’émotion… »

2. Vous risquez de vous en prendre à quelqu’un et le blesser (physiquement ou moralement)

3. Vous risquez de prendre des décisions hâtives et irréversibles

4. Si vous n’exprimez pas correctement votre colère, vous vous sentirez mal physiquement. Ce malaise n’est pas anodin pour votre corps et à la longue, vous risquez l’ulcère à l’estomac. C’est ce qui se produit

 

en particulier si vous « réprimez » votre colère.

Je vais vous donner 5 astuces vous permettant de canaliser votre colère, la liste n’est pas exhaustive

1. Sachez reconnaître et admettre votre colère.

Quand vous êtes fâché, montrez-vous curieux à l’égard de votre colère.
• Comment vous affecte-t-elle physiquement ? (Serrez-vous les dents ? Avez-vous mal à la tête ?)
• Comment l’exprimez-vous ? (Devenez-vous railleur ? Rembarrez-vous les gens ? Tenez-vous des propos cinglants que vous regrettez par la suite ?)
• Pourquoi étiez-vous si fâché ? (Était-ce parce qu’on vous avait blessé ? Aviez-vous peur ? Avez-vous été insulté ?)

2. Soyez responsable de votre colère.

Admettez qu’il vous appartient de vous mettre en colère ou de passer outre. Une fois que vous aurez accepté la responsabilité de vos sentiments, de vos pensées et de vos comportements, vous serez moins sujet à l’explosion.

3. Parlez de votre colère.

Il vaut mieux exprimer verbalement vos sentiments que de vous laisser aller. Vous aurez davantage l’impression d’assumer vos relations interpersonnelles.

4. Calmez-vous.

Avec le temps, vous comprendrez mieux ce que vous déclenchez et déciderez plutôt de l’action à prendre. Si votre colère ne s’apaise pas, si vous ruminez et que vous redevenez irritable, essayez de vous calmer comme suit :
• comptez jusqu’à 10 ;
• respirez à fond et concentrez-vous sur votre respiration ;
• retirez-vous dans un endroit calme ou allez faire une promenade ;
• imaginez un endroit calme et tranquille ;
• méditez ;
• en pensée, tenez-vous des propos apaisants ;
• efforcez-vous de voir d’un autre œil l’objet de votre colère.

5. Apprenez à exprimer votre colère.

Vous pouvez écrire dans un carnet votre colère, souvent le fait de mettre des mots sur ce que l’on ressent fait le plus grand bien.

Vous pouvez également consulter un thérapeute capable de vous aider à apaiser vos sentiments et à démêler vos émotions. Il arrive souvent que notre incapacité d’affronter la colère se rattache à une expérience passée douloureuse.


On grandit ensemble

Sebastien

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.